Excursions au Pérou : 3 parcs nationaux péruviens incontournables

Situé en Amérique du Sud, le Pérou est surtout réputé de par le monde pour sa gastronomie. Pourtant, c’est aussi une mosaïque de biodiversité. Laissez-vous éblouir par la nature péruvienne en visitant ses sites naturels. En effet, le pays des Incas dispose d’un réseau d’aires protégées, notamment des parcs nationaux. Dans cet article, nous avons regroupé pour vous trois des plus beaux parcs nationaux péruviens à visiter absolument.

Le parc national de Manú

Véritable sanctuaire animal et végétal, le parc national de Manú est une étape obligatoire pour tout voyage nature au Pérou. Couvrant une immense superficie de 1 716 295,22 hectares, il est impossible de se lasser. Réserve de biosphère, il vous fait découvrir d’incroyables merveilles. Prévoyez juste un voyage avec une agence de voyages pour pouvoir en profiter pleinement. Vous pouvez par exemple opter pour un voyage au Pérou avec Prestige Voyages.

Il est à noter que le parc national de Manú, qui se situe au sud-est du Pérou, est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Par ailleurs, il est depuis 2008 une des zones les plus importantes pour la conservation des oiseaux. Sur place, apprêtez-vous donc à découvrir des milliers d’espèces d’oiseaux. Attendez-vous également à voir des mammifères extraordinaires, à l’instar de la loutre géante.

Le parc national de Tingo Maria

Localisé dans la province de Leoncio Prado, le parc national de Tingo Maria est l’une des aires protégées les plus remarquables du Pérou. En effet, ce dernier abrite la fameuse grotte « la caverne des hiboux », dont la beauté enchante plus d’un. Le parc est constitué d’une chaîne de montagnes dont les sommets s’apparentent au profil d’une femme endormie. Raison pour laquelle on lui a attribué le nom de « Belle dormante ».

Il faut souligner que Tingo Maria est le plus ancien parc national du pays, sachant que sa création remonte au 14 mai 1965. Sa végétation est surtout composée de lichens et de mousse, tandis que sa faune est variée. On y recense 173 espèces d’oiseaux, dont quelques-unes sont endémiques du Pérou. Côté mammifères, le parc abrite une grande diversité d’espèces dont le Pécari à collier, le daguet rouge et l’ocelot.

Le parc national de Huascarán

Créé le 1er juillet 1975, le parc national de Huascarán est une vraie perle péruvienne. Reconnu comme réserve de biosphère en 1977, il se caractérise par ses espèces animales et végétales uniques au monde. Vous y découvrirez entre autres l’impressionnante plante Puya raimondii, dont la hauteur, les fleurs et les graines vous laisseront sans voix. Vous y trouverez aussi des camélidés sud-américains, notamment des lamas et des vigognes.

Situé non loin de Huaraz, le parc national de Huascarán s’étend sur une surface de 340 000 hectares. Très accidenté, il comprend aussi de nombreux sommets. D’ailleurs, il abrite le fameux sommet Huascarán, qui lui a donné son nom. Il faut savoir que ce sommet est le point culminant du pays avec 6768 mètres d’altitude.

Excursions au Pérou : 3 parcs nationaux péruviens incontournables
4.3 - 4 votes